Bibliographie section clinique 2004



Le titre de l’article de Lacan « D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose » indique la nécessité d’une démarche ordonnée : il y a un préalable à tout traitement ; il faut se soutenir de la boussole d’une orientation théorique pour avancer dans le champ de la psychose. Lacan va changer sa perspective entre les années 1955 et 1970 pour rendre compte de ce que nous pouvons appeler aujourd’hui non seulement les psychoses ordinaires mais aussi d’autres symptômes contemporains. C’est ce parcours que nous proposons.

Bibliographie indicative

Borie J., « La leçon des psychoses ordinaires : s’orienter vers le réel», abord n° 19, 2003, p.15
Cottet S., « L’hypothèse continuiste dans les psychoses », L’Essai n° 2, 1999, p.9.
Guégen P-G, L’homéosthasie symptomatique dans les psychoses. Lettre mensuelle de l’ECF, n° 211, 2002, p. 8
La Conversation d’Arcachon, Le Paon, Agalma, 1997.
La psychose ordinaire, La convention d’Antibes, Le Paon, Agalma, 1999
Lacan J., Le Séminaire III, Les psychoses, 1955-56, Seuil, 1981
Lacan J., « D’une question préliminaire à tout traitement possible de la psychose », 1957-8, Ecrits. Seuil, 1966, p. 531
Lacan J., « Présentation des Mémoires d’un névropathe », Autres écrits, Seuil, 2001, p. 213
Lacan J., « La troisième », 11 novembre 1974, Les psychoses, Lettres de l’Ecole n° 16, Bulletin intérieur de l’E.F.P., Paris, 1975, p. 178.
Lacan J., « Conférence à Genève sur le symptôme », 4 octobre 1975, Le bloc note de la psychanalyse n°5, 1985, p.5
Laurent E., « Les traitements psychanalytiques des psychoses. », Les feuillets du Courtil n° 21, 2003, p. 7
Laurent E., « Le trait de l’autiste », Les feuillets du Courtil n° 20, 2002, p. 7
Maleval J-C, « Du symptôme dans la psychose non déclenchée », La Cause Freudienne n°48, 2001, p. 116
Ménard A., « Ces mots qui nouent et qui dénouent.. », abord n° 17/18, p.17
Miller J-A, « Supplément topologique à la « Question préliminaire », Les psychoses, Lettres de l’Ecole n° 27, Bulletin intérieur de l’E.F.P., Paris, septembre 1979.
Miller J-A., « Réflexion sur l’enveloppe formelle du symptôme », Actes de l’Ecole de la Cause Freudienne, IX, 1986, p. 71
Miller J-A., « La psychose dans le texte de Lacan », Analytica n° 58, Navarin, 1089, p. 131
Miller J-A., « Clinique ironique », La Revue de L a Cause Freudienne n° 23, 1993, p. 3
Miller J-A., « Le réel est sans loi », La Revue de la Cause Freudienne n° 49, 2001, p. 7sq
Miller J-A., « Le dernier enseignement de Lacan », La Revue de la Cause Freudienne n° 51, 2002, p. 7 sq.
Miller J-A., « La théorie du partenaire », Quarto n° 77, 2002, p. 6
Vigano C., « Une nouvelle question préliminaire : l’exemple de la toxicomanie. », Mental n°9, 2001, p. 57
Virgetis D., « Les structures élémentaires des nouvelles pathologies », Mental n° 7, 2000, p. 16

 

Bibliographie de la section clinique 2004
9° session : Année 2004 - SESSION de PSYCHANALYSE APPLIQUEE
« N’est pas fou qui veut » (J. Lacan)
La structure psychotique : repérage diagnostique et choix de traitement
En haut En bas